S'identifier

S'inscrire

Après avoir créé un compte, vous pourrez suivre le statut de votre paiement, la confirmation et vous pourrez aussi évaluer le séjour après l'avoir passé.
Nom d'utilisateur*
Mot de passe*
Confirmer le mot de passe*
Nom*
Prénom*
Date de naissance*
Email*
Téléphone*
Pays*
* En créant un compte vous acceptez nos Conditions d'utilisation et Politique de confidentialité.
Veuillez accepter les termes et conditions pour procéder à la prochaine étape.

Déjà membre ?

S'identifier

S'identifier

S'inscrire

Après avoir créé un compte, vous pourrez suivre le statut de votre paiement, la confirmation et vous pourrez aussi évaluer le séjour après l'avoir passé.
Nom d'utilisateur*
Mot de passe*
Confirmer le mot de passe*
Nom*
Prénom*
Date de naissance*
Email*
Téléphone*
Pays*
* En créant un compte vous acceptez nos Conditions d'utilisation et Politique de confidentialité.
Veuillez accepter les termes et conditions pour procéder à la prochaine étape.

Déjà membre ?

S'identifier

Le printemps au pays du Soleil Levant : la saison des fleurs

Accueil > Conseils pratiques > Le printemps au pays du Soleil Levant : la saison des fleurs

28 Septembre 2020, écrit par Saki

Les Sakura et le hanami

Sakura est le mot japonais qui désigne à la fois les cerisiers mais aussi ses fleurs. 

Pour les Japonais, le début du printemps est synonyme du Hanami. Cela signifie littéralement « regarder les fleurs ». C’est une période conviviale où bon nombre de Japonais se regroupent pour pique-niquer sous les fleurs de cerisiers.

Les Sakura dans la culture japonaise

Une symbolique poétique

Les Sakura sont vus comme une métaphore de la vie elle-même : lumineux, somptueux mais éphémère comme leur floraison qui ne dure qu’une dizaine de jours. Autant dire, une invitation au voyage et à la méditation sur la Création…

Les Sakura sont aussi un symbole du Japon comme le montre leur représentation sur le billet ci-dessous :

Le sakura à travers le haïku :

Il suffit de lire ces vers du poète Kobayashi Issa (1763-1828) dans deux de ses plus célèbres haïkus – forme très brève de poème – pour se rendre compte du riche partage culturel et sociétal qu’offrent les cerisiers en fleurs à ceux qui profitent d’une pause, d’un instant sous leurs branches :

“Sous les fleurs de cerisier, Grouille et fourmille, L’humanité”

“A l’ombre des fleurs de cerisiers
il n’est plus
d’étrangers.”

花の陰あかの他人はなかりけり  

[Hana no kage akano tanin wa nakarikeri]

Référence : Kobayashi Issa in Haiku. Anthologie du poème court japonais – Haiku du XXᵉ siècle. Le poème court japonais d’aujourd’hui, 2 vol., édition et trad. du japonais par Corinne Atlan et Zéno Bianu, collection Poésie/Gallimard, Gallimard, 2012, 464 pages.

Pourquoi les Sakura sont considérés comme sacrés au Japon ? 

L’origine du Hanami remonte au Vllle siècle. La floraison des cerisiers correspondait à la période de plantation du riz, base alimentaire du pays. Les paysans déposaient des offrandes à leurs pieds et y buvaient du Saké (vin de riz) pour que les riches récoltes soient, d’après leur croyance, au rendez-vous.

Pendant la période Nara (710-794), la coutume d’apprécier les fleurs de pruniers, importée de Chine, était pratiquée à la cour. La tendance change pendant la période Heian (794-1185) et les fleurs de cerisiers sont ensuite devenues un objet de contemplation par les aristocrates.

Cette fête est fortement ancrée dans notre société et très largement célébrée à travers tout l’archipel. Aujourd’hui encore, la période des cerisiers en fleurs reste un symbole de renouveau parce que c’est le début de l’année fiscale et scolaire.

Les Sakura : mieux s’organiser pour mieux en profiter!

Quel est le meilleur moment pour y assister ?

Le Japon s’étendant sur plus de 3 000 km du nord au sud, la floraison commence généralement dès la fin du mois de janvier à Okinawa, entre fin mars et mi-avril sur l’île principale de Honshu et vers le mois de mai à Hokkaido.

Les prévisions par l’agence météorologique du Japon vous permettent de réaliser un plan de visite. Vous verrez de nombreuses personnes affluer dans les parcs ! Mais attention, pour pouvoir profiter pleinement de leur beauté, il faudra vous lever tôt et réserver votre place en amont. N’oubliez pas d’apporter un tapis de pique-nique, des boissons et des bento (boîtes-repas typiques japonaises) !

Ou bien, vous pouvez aussi simplement flâner dans un parc ou au long d’une rivière où il y a moins de monde. 

Yozakura : les cerisiers illuminés la nuit

Consommer halal sous les sakura :

Bonne nouvelle pour nos voyageurs muslims, des Bento halal sont disponibles à 1,050 supérettes Seven Eleven dans la région de Kanto. Vous pourrez donc profiter d’un repas convivial et agréable sous les sakura ou même sur le sol parsemé de jolis pétales. 

Vous aurez aussi l’occasion de déguster des bentos halal lors du circuit éthique « Le Japon d’antan et du présent » organisé par l’Agence DEVELOP’MENT’ Voyages pour octobre 2021.

Bons plans & billetterie pour vos visites :

Si vous voyagez pendant le sakura, voici quelques activités sélectionnez que vous pouvez réserver dès maintenant en cliquant dessus :

Laisser un commentaire

Aller en haut