S'identifier

S'inscrire

Après avoir créé un compte, vous pourrez suivre le statut de votre paiement, la confirmation et vous pourrez aussi évaluer le séjour après l'avoir passé.
Nom d'utilisateur*
Mot de passe*
Confirmer le mot de passe*
Nom*
Prénom*
Date de naissance*
Email*
Téléphone*
Pays*
* En créant un compte vous acceptez nos Conditions d'utilisation et Politique de confidentialité.
Veuillez accepter les termes et conditions pour procéder à la prochaine étape.

Déjà membre ?

S'identifier

S'identifier

S'inscrire

Après avoir créé un compte, vous pourrez suivre le statut de votre paiement, la confirmation et vous pourrez aussi évaluer le séjour après l'avoir passé.
Nom d'utilisateur*
Mot de passe*
Confirmer le mot de passe*
Nom*
Prénom*
Date de naissance*
Email*
Téléphone*
Pays*
* En créant un compte vous acceptez nos Conditions d'utilisation et Politique de confidentialité.
Veuillez accepter les termes et conditions pour procéder à la prochaine étape.

Déjà membre ?

S'identifier

Découvrir la Camargue en Pays d’Arles

Accueil > Culture & Gastronomie > Découvrir la Camargue en Pays d’Arles

28 Septembre 2020, écrit par Soumia

Un parc naturel régional

La Camargue est un parc naturel régional d’environ 150000 hectares situé aux abords de la Méditerranée et dans le delta du Rhône c’est à dire entre ses deux bras. Elle est composée de trois catégories d’activités différentes : l’agriculture (principalement le riz de Camargue…), les élevages (qu’on appelle les « manades ») de taureaux et chevaux Camargue et les réserves naturelles.

La magie de ce territoire réside notamment dans ses caractéristiques authentique, sauvage et ses espaces préservés mais aussi ses traditions. La faune et la flore y sont protégées. Les amoureux de la Camargue n’ont qu’une envie une fois celle-ci visitée une première fois : y retourner. C’est aussi ce que propose notre agence de voyages dans plusieurs de ses séjours organisés. D »ailleurs, cette année Arles et la Camargue figurent à la 1ère place (eh oui on vous l’avait dit !) du top 10 des destinations du monde 2021 par Le Routard.

Une faune sauvage emblématique

Parmi les éléments de la faune les plus emblématiques nous retrouvons :

  • le taureau Camargue avec ses cornes vers le ciel (différents des taureaux espagnols avec leurs cornes horizontales) destinés aux sports régionaux tels que les cocardes, etc. (contrairement aux taureaux espagnols destinés surtout aux combats dans les arènes) mais aussi à l’abattage pour sa viande ; la viande bovine de taureau Camargue bénéficie de la reconnaissance AOC . Toutefois les taureaux les plus sportifs et récompensés lors des compétitions ne finissent pas à la boucherie mais ont le droit de jouir de la vie dans les manades jusqu’à leur dernier souffle. A leur mort, une statue avec leur nom peut être érigée en leur souvenir. On en trouve notamment plusieurs aux Saintes-Maries-de-la-Mer.

  • le cheval Camargue (et non pas camarguais !) est une race de chevaux blancs à l’âge adulte même si à leur naissance les chevaux Camargue sont marrons ou gris et acquièrent leur couleur définitive vers les 6 ans.

Le cheval Camargue est un ami ou compagnon de promenades comme on en trouve de nombreuses aux Saintes-Maries-de-la-Mer, mais aussi un outil de travail. Il aide par exemple le « gardian » (comme son nom l’indique c’est le gardien d’une manade élevée en semi-liberté) à gérer ses troupeaux de taureaux et chevaux, à faire le tri, etc. tout en gardant une position haute et une mobilité et habilité de son cheval pour réagir au plus vite face aux différentes situations. Tout comme le taureau Camargue, le cheval Camargue vit toute l’année à l’extérieur en pleine nature, où ils bénéficient d’une large superficie par tête.

  • les flamants roses qui trouve refuge dans ces terres camarguaises proviennent principalement de Camargue, d’Afrique du Sud et Afrique du Nord et d’Andalousie. Oiseau migrateurs fascinant, le flamant rose doit sa couleur rose à la sorte de crevette qu’il consomme dans les marrais : l’Artemia salina.

Le flamant rose choisit la Camargue pour nicher et élever ses poussins (à la couleur grise à la naissance). Plusieurs milliers de poussins naissent chaque année en Camargue. Pas étonnant que ces oiseaux si beaux et libres soient un des emblèmes de la Camargue qu’on retrouve en peluche, en porte-clés…. Parmi les sites qui permettent de les observer en toute liberté figure la route entre Salin de Giraud et la plage de Piémanson.

On peut aussi en observer en vélo, en randonnée, dans des parcs à ciel ouverts tel que le Pont du Gau aux Saintes-Maries…

Une flore riche aux ressources utiles

Quant à la flore elle nous réserve aussi une variété et richesse considérable

  • le riz de Camargue fournit la majeure partie de la production française en riz. L’eau du Rhône vient adoucir les terres salées de Camargue. Les rizières colorent les paysages en bord de route par la verdure lorsqu’elles sont inondées d’’eau pour pousser et par leur dorure une fois la pousse arrivée à maturité, prête pour le récolte. Il existe plusieurs variétés de riz de Camargue dont le riz blanc, le riz rouge et le riz noir. Toutes les variétés et l’activité des riziculteurs est célébrée chaque année à Arles par la Féria du Riz (défilés de chars décorés de bottes de riz, d’Arlésiens habillés.

  • Le sel est en Camargue cet or blanc cultivé depuis l’arrivée des Grecs est destiné soit à la consommation de table soit au dessalage des routes. On retrouve les salins et marrais salants à Salin de Giraud et à Aigues-Mortes principalement. Sur la route de la plage sauvage de Piémanson on peut apercevoir depuis la route les camelles de sel, ces dunes géantes ou collines de sel entassé.

Le parcours de l’eau salée de la mer à la récolte du sel passe par les tables salantes à la couleur de plus en plus rose. l’écume de cette eau fortement concentrée en sel vous offre parfois une spectacle qui décore votre chemin et le parsème d’une infinie de flocons d’écume. Une véritable beauté naturelle à observer.

  • les roselières sont ces endroits où poussent densément et naturellement ou spontanément les roseaux dans les marrais d’eau douce. Elles hébergent de nombreuses espèces d’oiseaux et mammifères. La plus grosse production française vient de Camargue.

On récolte mécaniquement les roseaux secs une fois la fleur de roseau apparue. 

afin de les utiliser pour les construction de toitures de cabanes de gardians (sans fondation) ou maisons de gardian (avec fondation). Ce sont ces maisons typiquement camarguaise comme la cabane de Cacharel ci-dessous aux Saintes-Maries-de-la-Mer.

  • la salicorne est une plante comestible qui pousse naturellement en terres de Camargue, dans la sansouïre. Elle est aussi appellée le « haricot de mer ». Son goût est salé. Elle peut être cuisinée et être utilisée comme condiment. Nos voyageurs ont eu l’occasion d’en goûter lors de nos visites guidées de la Camargue.

Deux des plages camarguaises les plus connues

La plage des Saintes Maries de la Mer est une plage de sable surveillée qui vous offre tout le confort des petites villes balnéaires, avec sa corniche, ses restaurants et les activités proposées sur place (promenades en bateau, à cheval, en safari, à vélo…). Elle est très fréquentée et c’est aussi le lieu de pèlerinage des gitans une fois par an. Elle est situé à une quarantaine de km d’Arles. A l’approche du village vous pourrez observer les promenades de cheval. Le parking y est payant dans la plupart des endroits et il est parfois très difficile de trouver une place tant la ville est animée.

La plage de Piémanson est une plage sauvage de sable fin surveillée. Pour y accéder vous roulerez entre le village de Salin de Giraud et la plage environ 15 minutes en appréciant le paysage et les odeurs naturelles que dégagent les terres salées, l’air marin… Plus vous approcherez plus vous pourrez observer (voir même vous arrêter aux endroits prévus à cet effet) des groupes de flamants roses en toute libertés. Les plus chanceux ou patients pourront même assister à leur envol en groupe à l’approche du coucher du soleil. Une fois arrivée, profitez ! Le parking est gratuit et règlementé.

Enfin, notre agence de voyage réserve le luxe de plages privées pour ses voyageurs en quête de tranquillité et de pouvoir profiter d’un cadre et un environnement préservés, en plein cœur de la nature. Pour y aller, n’hésitez pas à réserver votre place à l’un de nos séjours organisés en été en Pays d’Arles.

Il existe d’autres plages connues telles que celle de Beauduc, le Grau-du-Roi, etc. mais nous avons un coup de cœur pour Les Saintes-Maries-de-la-Mer et Salin-de-Giraud sans oublier notre privilège de plage privée dont nous gardons l’adresse pour nos voyageurs.

Dans de prochains articles vous découvrirez d’autres aspects de la Camargue, de la Provence et du Pays d’Arles plus largement

Nos prochains séjours et locations vacances en Camargue :

Dans de prochains articles vous découvrirez d’autres aspects de la Camargue, de la Provence et du Pays d’Arles plus largement.

Laisser un commentaire

Aller en haut